ATD Quart Monde lance une recherche "École : Pour une orientation qui laisse sa chance à tous"


ATD Quart Monde lance une recherche à partir d'un constat : les élèves orientés vers les filières spécialisées ou du handicap sont en grande majorité des enfants en situation de pauvreté. Comment sortir de cette « fatalité » ?
Au départ, un chiffre qui en dit long : près des trois quarts (72 ,1%) des élèves de SEGPA, ces classes de collège pour élèves en grande difficulté, sont issus de catégories sociales défavorisées. La statistique a été publiée par le ministère de l'Education nationale.

C'est une réalité : plus souvent que les autres, les enfants en situation de pauvreté sont orientés très tôt à l'école. On les retrouve sur-représentés dans les classes spéciales réservées aux élèves en grande difficulté et dans les filières du handicap. Comme si le fait d'être dans une famille en précarité les y destinait.

Pour ATD Quart Monde, cette orientation précoce, hors du cursus classique, ne peut être une fatalité. Comment sortir de cette spirale qui pèsera plus tard sur leur insertion professionnelle ? Comment privilégier une orientation choisie qui donne ses chances à tous ? C'est l'enjeu de la recherche lancée par le Mouvement avec ses partenaires.

Un groupe de travail a d'abord réalisé une trentaine d'auditions – médecins scolaires, psychologues, parents.... Elles ont débouché sur une synthèse qui sert de base de travail. La recherche est menée selon la méthode du Croisement des savoirs – des groupes de « pairs » (enseignants, parents, chercheurs... ) « croisent » leurs savoirs. La première séance a eu les 21 et 22 octobre 2017. La seconde, les 9 et 10 décembre (voir ci-contre) et la dernière est prévue les 3 et 4 février. Fin 2018, la recherche devrait se conclure avec des propositions pour une orientation réellement choisie.

Lire la suite

Dans la même rubrique