Tous capables : les enfants... comme les adultes ! Retour sur les actions de l'été 2013




600 participants aux actions d'été du GFEN pour  échanger, mutualiser pratiques et réflexions, retrouver un sens au métier, renouer avec le plaisir de la créativité professionnelle.

Début juillet, l'Université-Congrès du GFEN a posé les bases d'une réflexion sur la situation générée par la loi de refondation de l'école : « Transformer l'éducation, l'enjeu des pratiques ». Donnant à voir la pluralité des apports des groupes locaux et secteurs du mouvement, les ateliers proposés ont exploré les questions vives qui traversent le monde de l'éducation aujourd'hui :

1 - Comment faire pour renouer un rapport vivant au savoir et à la culture ?

2 - L'individualisation en question ?  Individualité/altérité : l'autre étranger indispensable

3 - Quelle formation pour les professionnels de l'éducation ?

 

Tout au long de l'été, les groupes locaux et secteurs ont proposé des actions s'inscrivant dans la poursuite de cette réflexion qu'il s'agisse « d'oser la création » avec le Secteur Arts plastiques, de « mettre la poésie en travaux » avec le Secteur écriture-poésie ou de « se former à la conception et l'animation d'ateliers d'écriture »  (GFEN Rhône-Alpes).

Alliant dépaysement et pratiques alternatives, ces rencontres d'éducation nouvelle sont « un terrain d'aventures à vivre et à penser ». Ce qui est à interroger, c'est le cœur du métier : oui, « Enseigner, c'est possible ! » affirme le Groupe Paris. Mais comment « mettre en place un cadre de réussite dès la rentrée » s'interrogent nos amis du Groupe Morbihan. Cela passe par des pratiques privilégiant «  des apprentissages solidaires et émancipateurs » propose le Groupe de l'Eure et Loir, démarches à vivre, analyser et faire vivre en classe. Le Groupe de Nevers a planché quant à lui sur « La littérature de jeunesse : quelles pratiques en classe ?" Qu'on ne s'y trompe pas, l'objectif est « dans la classe ou ailleurs... réussir pour penser, penser pour réussir, tous ensemble, Tous capables !" (GFEN Sud-Ouest)

Analyser des situations, confronter les points de vue, une attitude réflexive dans l'action et sur l'action pour se construire  un outillage permettant à l'enseignant de « jouer pleinement son rôle de créateur de situations d'apprentissage émancipatrices et porteuses de changement social ». Sur cette base, l'objectif de l'université d'été du Secteur Langues  a été de travailler le concept de Réflexion à partir de l'intitulé : « L'enseignant de langue étrangère : un praticien réflexif ». Vous trouverez le témoignage d'une participante à l'université dans la revue Perspectives (CGT).

Prenant le contrepied des pratiques de différenciation qui culpabilisent celui qui échoue en lui renvoyant la responsabilité de son échec, le Groupe d'Indre et Loire a invité à réfléchir ensemble sur « Pédagogie différenciée... de quoi parle-t-on ? » en s'appuyant sur le travail de Sabine KAHN, auteure de Pédagogie différenciée (Bruxelles, De Boeck, 2010).


Les actions de l'été


Jacqueline BONNARD






Dans la même rubrique

Lire aussi...