Deuxième Biennale internationale de l'éducation nouvelle, 28-31 octobre, Poitiers



La deuxième Biennale de l'éducation nouvelle

 aura lieu du 28 au 31 octobre 2019

à Poitiers

 (campus universitaire)

Du 28 au 31 octobre se déroulera la deuxième Biennale Internationale de l'Education Nouvelle à l'initiative de huit mouvements pédagogiques. 400 participants dont une trentaine d'internationaux sont attendus. Près de cent ans après la création de la Ligue Internationale de l'Education Nouvelle, les CEMEA, le Crap-Cahiers pédagogiques, la FESPI, le GFEN, l'ICEM, la FI-CEMEA, la FIMEM et le LIEN s'associent afin de mettre l'éducation active, la pédagogie, la formation tout au long de la vie, la recherche au coeur d'un espace collectif de réflexion, de partage d'expériences et d'échanges. Cette année, le cercle a été élargi à Education & Devenir et l'OCCE. La métropole du Grand Poitiers et la région Nouvelle-Aquitaine seront présentes à nos côtés. Pour la participation et l'accueil de militants d'éducation nouvelle étrangers, la biennale est cofinancée par l'Union Européenne via un projet Erasmus +.

Des débats, tables rondes, conférences et forum des pratiques rythmeront encore cet évènement. La conférence d'ouverture sera faite par Michel Lussault, géographe, ancien directeur de l'Ifé et président du CSP, sur les notions d'éducation nouvelle à l'épreuve de l'espace et des territoires. Nathalie Mons, sociologue, directrice du CNESCO, viendra apporter un regard international sur la recherche, la formation et l'Education nouvelle. Jean-Paul Delahaye, inspecteur général, auteur du rapport « Grande pauvreté et réussite scolaire » s'interrogera sur le droit pour tous les enfants de réussir à l'école. Cony Reuter, secrétaire général de SOLIDAR, plateforme européenne qui travaille à faire progresser la justice sociale, sera présent du début à la fin de la manifestation, comme « grand témoin ».

Pédagogies actives, neurosciences, marchandisation de l'éducation, mixité sociale, écologie, société et numérique, éducation populaire et éducation  nouvelle sont les thématiques des tables rondes qui irrigueront les échanges et les travaux des militants pendant ces quatre jours. Quelques-unes des propositions des ateliers et des débats seront consultables sur le programme disponible en juin.

Des informations seront régulièrement mises en ligne.

Modalités pratiques

Il s'agira pour les militants adhérents des mouvements de s'inscrire pour les quatre jours et pour la somme de 100 €. Pour tous les autres, la participation sera de 200 €. Ceci comprend l'hébergement et les repas pour la totalité de la biennale, la soirée festive et la participation aux frais pédagogiques.

Les inscriptions débuteront dès le mois de juin.

Renseignements pour le GFEN :

Jacqueline Bonnard jacqueline.bonnard37@orange.fr

Isabelle Lardon isabelle.lardon@gmail.com




Dans la même rubrique

Lire aussi...