Boîte à lire octobre 2016

Livres

Le sens du problème. Problématiser à l'école ?

Michel Fabre, De Boeck, Coll. « Le point sur... Pédagogie », septembre 2016, 126 p. 14 €
Qu'est-ce que problématiser ? Comment peut-on faire problématiser les élèves ? A quelles conditions peut-on engager une véritable démarche de problématisation avec les élèves, de l'école maternelle au lycée ? Si notre monde est devenu problématique, en perpétuel questionnement sur lui-même, il semble naturel de penser qu'un des enjeux de l'école est d'apprendre aux élèves à problématiser. Les textes officiels préconisent d'ailleurs de le faire et beaucoup d'enseignants s'y essaient. Mais force est de constater que les meilleures idées risquent de dénaturer devant les difficultés. Cet ouvrage fournit un certain nombre d'exemples de problématisation à l'école dans différentes disciplines ainsi que pour le traitement des questions socialement vives. Il fournit un certain nombre de repères, d'ordre épistémologique, pour la construction de situations de problématisation en classe. Présentation du livre


Henri Piéron (1881-1964) Psychologie, orientation et éducation

Sous la direction de Laurent Gutierrez, Jérôme Martin et Régis Ouvrier-Bonnaz, Octares éditions, Col. « Travail et activité humaine », 2016, 25€
Henri Piéron, qui fut par deux fois président du GFEN (1931-1933 et 1937-1939) a incarné la psychologie scientifique aussi bien en France qu'à l'étranger pendant plus d'un demi-siècle (1912-1964). Aujourd'hui, force est de constater qu'il est tombé dans une semi-clandestinité. Les travaux relativement restreints qui lui sont consacrés suffisent à s'en convaincre. Dès lors, comment expliquer ce paradoxe?? Cet ouvrage, en revenant sur le parcours de ce «leader incontesté de l'institutionnalisation de la psychologie en France?», souhaite faire la lumière sur les différentes facettes de celui qui occupa la chaire de physiologie des sensations au Collège de France durant près de trente ans (1923-1951). Au-delà de cette assise institutionnelle, les études contenues dans cet ouvrage reviennent sur l'extraordinaire activité de ce scientifique de renommé internationale dont les idées firent école dans de nombreux pays. Il est également montré comment l'intervention de Henri Piéron fut décisive dans la création et le développement de l'orientation professionnelle. Son engagement au sein des associations militantes pour une réforme démocratique de l'enseignement à laquelle il croyait résolument est également abordé en vue de mieux cerner l'originalité et l'étendue de son œuvre. Présentation du livre 


Natation. 500 adaptations pour une inclusion réussie

Éric Bernad, Xavier Chigot, Isabelle Collavet, Editions EPS Coll. « Handicaps et activité physique », 104 p. 18 €
L'acquisition du savoir-nager représente un enjeu vital pour tous les élèves. Il était donc indispensable de concevoir un enseignement tenant compte de leurs besoins éducatifs particuliers. Les 37 situations pédagogiques présentées dans cet ouvrage s'articulent autour de 6 thématiques couvrant les 3 premiers cycles de la scolarité?: Tous à l'eau?! – Nager et jouer – Vers le savoir-nager – Savoir nager – Sauvetage – Natation synchronisée. La démarche est fondée sur l'observation des nageurs dans une situation donnée, la formulation d'hypothèses sur les causes des difficultés rencontrées et des propositions d'adaptations pour répondre aux besoins identifiés. Ces propositions concrètes et opérationnelles s'adressent à tous les intervenants (professeurs des écoles, MNS, éducateurs sportifs...), notamment ceux qui accueillent un (ou plusieurs) jeune(s) en situation de handicap au sein d'un groupe de pratiquants dits valides. Présentation du livre


Revues 

Les manuels dans la classe de français

En 1999, A. Choppin soulignait le rôle important des manuels scolaires, qui ne sont pas de simples témoins de leur temps, mais qui peuvent être considérés comme des acteurs dans le monde éducatif. Le n° 194 du Français aujourd'hui propose une réflexion sur les différents rôles que peuvent jouer les manuels dans la conception, la présentation, l'organisation et même la configuration du français comme discipline scolaire. Dans ce dossier, les manuels sont considérés en tenant compte de la diversité des pays francophones, des différents niveaux scolaires et des différentes filières. Ils sont explorés comme des lieux où se découvre quelque chose de la discipline. Présentation du n°

 

S'embarquer dans les apprentissages

Dans sa dernière parution Les Cahiers Pédagogiques (n° 531, septembre) se demandent comment embarquer les élèves dans les apprentissages, pour qu'ils aient l'envie et le plaisir d'apprendre ? Comment développer leur implication et leur engagement dans leurs apprentissages ? Certains dispositifs pédagogiques favorisent-ils la motivation et la mobilisation des élèves ? Pour quelle efficacité et quelles exigences ? Présentation du n°


Eduquer aux et par les médias et l'information

Les études réalisées sur les terrains amènent à s'interroger sur l'écart entre la nécessité impérieuse d'une telle éducation et le manque de déploiement, à l'échelle nationale, de l'EMI malgré les dispositions du gouvernement. Force est de constater que les enseignants, dans leur grande majorité, se sentent insuffisamment concernés par l'EMI. L'objectif de ce dossier du dernier d'Animation & Education (n° 253-254) est donc triple : contribuer à alimenter la réflexion en mettant en exergue les enjeux citoyens et les pratiques innovantes de l'EMI au XXIème siècle. Rassurer les enseignants en démystifiant l'éducation aux médias et à l'information par la valorisation de projets pédagogiques simples mais riches qui montrent que la dichotomie entre une éducation par (média comme outil) et une éducation aux (médias comme objet) n'a pas lieu d'être. Enfin, informer sur les projets et outils coopératifs, les actions associatives, les aides et ressources possibles et les actions enseignants-médias. Présentation du n°


Ce que le numérique peut en éducation

Le numérique nous invite à revisiter nos idées, voire nos certitudes, sur la transmission des savoirs et des compétences dans l'école et, au-delà, sur notre rapport au(x) savoir(s), à soi, aux autres et au monde. Alors qu'il fait partie intégrante du continuum éducatif, permettant des liens nouveaux entre les différents temps des enfants, le numérique reste, à l'image de la société et de ses inégalités, marqué par des fractures relatives à ses différents usages et appropriations. Ce numéro de Diversité (n° 185, 3e trimestre 2016) questionne tout particulièrement ces enjeux : si les savoirs, dans leur diversité et profusion, sont ouverts et disponibles à tous, il s'agit de donner aux enfants et aux jeunes les repères leur permettant d'être agiles dans ce cadre nouveau d'apprentissage qu'est internet. Présentation du n°


Le 9-3, un territoire de la nation

Hérodote, revue de géographie et de géopolitique consacre sa dernière parution (n° 162, 3ème trimestre 2016) à la Seine Saint-Denis.
Caractérisée par l'histoire de la banlieue rouge, des processus ségrégatifs sociaux et ethniques et une représentation d'espace marginalisé où s'accumulent des identités stigmatisées, la Seine-Saint-Denis est un territoire où les problèmes économiques et sociaux sont les plus graves : chômage, logement indigne, échec scolaire, délinquance. Mais le 9-3, c'est aussi avant tout une représentation géopolitique et il se pourrait qu'elle évolue rapidement car c'est un territoire en pleine mutation économique, sociale, politique et urbaine qu'accélèrera la métropole Grand Paris avec le réseau du Grand Paris express. Aussi le territoire du 9-3 concentre-t-il tous les défis et toutes les promesses de la France postcoloniale, c'est pourquoi il est sans doute le test décisif de notre capacité à faire nation. A ne pas manquer un article de Gatien Elie (GFEN) sur « L'école en Seine-Saint-Denis : une pauvre école pour des enfants de pauvres ? » disponible intégralement sut le site. Présentation du n°


Tony Lainé

Vers L'Education nouvelle dans sa livraison d'août (n° 563) revisite « l'actualité d'une influence majeure », celle de Tony Lainé. Psychiatre, psychanalyste, citoyen engagé mais aussi homme de télévision et poète de l'âme humaine ; ses livres et ses films ont dépassé largement les seuils des établissements spécialisés. Trop tôt disparu (1992), il nous a laissé une oeuvre écrite et filmée importante et aujourd'hui méconnue, qui près de vingt-cinq ans après porte encore toute sa pertinence. Tony Lainé a toujours pensé que la souffrance psychique, la folie interrogeait le rapport à la politique, autrement dit la place de chacun dans la société et la culture qui fait l'humanité : « J'ai toujours refusé de considérer la folie comme un monde à part, ce qui est la meilleure manière de n'en rien voir. Au contraire, j'ai délibérément choisi d'aider a priori ceux qui sont dits « fous » à recouvrer avec tous leurs droits, une place dans la communauté. C'est alors que s'est imposée à moi la conviction que la folie témoigne toujours d'un sens vivant et que la différence établie entre le statut social du fou et celui du « normal » est une imposture. » Extrait de l'introduction du livre Le petit Donneur d'offrandes, 1981. Présentation du n°


Cinquantenaire... Freinet toujours debout !

Ce numéro exceptionnel du Nouvel Éducateur (n° 229) de 140 pages présente le mouvement Freinet, une actualité ancrée dans l'Éducation nouvelle qui en ce début du 21e siècle demeure une force vive de propositions pour l'École populaire, celle de tous les enfants : l'École de la République. Octobre 2016, c'est le cinquantenaire de la disparition de Freinet, mais c'est aussi 90 ans de pratiques, d'expérimentations et de recherches à l'école et hors de l'école, de la maternelle au lycée. Elles sont à retrouver dans les trois parties de ce numéro : La construction d'un mouvement pédagogique avec des articles d'historiens, de compagnons de Freinet et de militants ; l'actualité de la pédagogie Freinet, tout un avenir, avec des articles de praticiens, de militants, des secteurs et chantiers de l'ICEM ; ensemble pour l'Éducation, avec des paroles extérieures. Présentation du n°


Autre 

@Zorrocliches. Un robot Twitter pour en finir avec les idées reçues sur la pauvreté

À l'occasion de la journée mondiale du refus de la misère le 17 octobre, ATD Quart Monde lance un nouvel outil pour combattre en direct sur Twitter les idées reçues sur les pauvres. Ce «robot» Twitter complète le manuel «En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté» dont ATD Quart Monde publie cette année la 3ème édition. «Les pauvres ne paient pas d'impôts»; «S'ils sont à la rue, c'est qu'ils l'ont choisi». Les pauvres sont régulièrement traités «d'assistés» et, en période de campagne présidentielle, nous nous attendons malheureusement à ce que cette stigmatisation continue à polluer les débats. Afin de lutter contre ces idées reçues, @ZorroCliches répond en direct par de l'information factuelle. Le procédé est simple : il suffit d'écrire un tweet en citant @ZorroCliches. A chaque interpellation, le robot analyse les mots utilisés et les compare à une base de données recensant de nombreux synonymes correspondant aux idées reçues décortiquées par ATD Quart Monde. Quand deux mots clés correspondent à une idée reçue, le robot la cite, assortie de sa réponse (vrai, faux, pas si simple), avec un lien pour en savoir plus. Chacun est invité à retweeter les réponses obtenues pour que les discours stigmatisants pour les personnes pauvres disparaissent de la toile et d'ailleurs.


Projets éducatifs territoriaux

Un an après leur généralisation, l'INJEP consacre tout un dossier aux projets éducatifs territoriaux (PEDT) qui auront été, par leur ampleur, l'un des faits les plus marquants des réformes éducatives prises sous l'actuel quinquennat. Ceux-ci résultent en effet de la rencontre entre deux volontés : réformer l'école et les rythmes scolaires, organiser l'offre éducative au sein des territoires en réunissant tous ces acteurs dans une démarche de projet. L'occasion de faire le point sur les textes mais surtout de donner la parole aux acteurs de la décision publique qui jouent un rôle important dans leur mise en œuvre et leur évaluation. Enjeux, analyses et points de vue.


L'éducation des filles et des garçons : paradoxes et inégalités

L'IFÉ publie un nouveau dossier de veille, signé par Marie Gaussel (n° 112, octobre). Dans les systèmes éducatifs mixtes, les filles et garçons reçoivent un enseignement considéré comme identique, mais qu'en est-il réellement ? On s'aperçoit que, malgré une meilleure réussite des filles à l'école elles sont toujours sous-représentées dans les filières prestigieuses et porteuses d'emploi. Par la suite, les femmes rencontrent plus de difficultés dans leur trajectoire professionnelle. Pourquoi ces inégalités persistent-elle encore au sein d'une société qui clame pourtant son adhésion aux valeurs d'égalité entre les individus ? Comment favoriser une véritable éducation à l'égalité ? C'est à ces questions que s'attache à répondre notre dossier en s'intéressant aux mécanismes en jeu dans la construction des rôles sexués assignés aux filles et aux garçons pouvant mener à ces discriminations genrées. Nous abordons également la façon dont sont engendrés des traitements et représentations inégaux dans une École dont la vocation est d'assurer une mixité égalitaire et comment elle est impliquée dans la construction comme dans le renforcement des stéréotypes liés à la question de genre. Lire

Dans la même rubrique

Lire aussi...