Dialogue n° 160 - Expliciter pour faire comprendre ?





Dialogue n° 160
Expliciter pour faire comprendre ?









  
Dans la mode des « labels » pédagogiques, celui de « pédagogie explicite » nous est présenté par ses thuriféraires comme la panacée pour résoudre les difficultés scolaires. Un dossier sur le site de notre mouvement a déjà opéré une clarification salutaire.
Dialogue développe la réflexion sur cette question. Une explicitation qui consisterait à découper les phases d'apprentissage, soi disant du simple au complexe, en entraînant l'élève à la reproduction de ce que montre le maître, ne serait, au mieux, qu'une illusion, au pire, une escroquerie.

Nous reviendrons, dans ce numéro, sur la notion, sous-jacente, d'implicite. Quels implicites ? Portés par qui ? Pour nous demander si tout doit être explicité ? N'y aurait-il pas comme une prétention à vouloir, ou prétendre, tout expliciter ?

Nous nous demanderons également qu'est-ce qui doit être explicité ? Le cadre, la conduite... de la démarche d'apprentissage, de construction du savoir ? Ou le donné fini de celui-ci, privant l'élève de tout plaisir de sa (re)découverte ?

Qui doit expliciter ? Le maître seulement ? Ou les élèves également, dans un mouvement d'appropriation des connaissances et savoirs travaillés ? Et comment, quelles conditions créer dans la classe, pour que cela soit possible et efficace ?

Tout cela posant la question pour quoi expliciter ?
Et si la question de l'explicite dans la pédagogie était une question mal posée ?







                                                                         
avril 2016, 56 pages, 7 € (2è éd.)

Télécharger la version numérique
:

Particulier : Paiement Paypal : 7 euros
Etablissement scolaire, association : Paiement Paypal : 14 euros
Médiathèque, autre établissement recevant du public : Paiement Paypal : 21 euros
Prix TTC.Le prix des publications au format numérique 
inclut un droit de diffusion dans la sphère privée de l'acquéreur.

Abonnement (4 n°/an): 28 euros - Hors France : 30 euros

Abonnement et commande

Sommaire

Editorial

  • Expliciter pour faire comprendre ?  Lire
    Patrick RAYMOND 

             
Regards sur l'implicite

  • "Visible" et "invisible" sont les deux faces d'une même médaille  extrait
    Michel NEUMAYER
         
  • L'explication des mots difficiles peut-elle être un préalable à la compréhension ?   extrait                 
    Catherine TAUVERON

  • Expliciter le silence qui sépare les chercheurs constructivistes  extrait
    Etiennette VELLAS

  • Le déjà là de la langue  extrait
    Josette MARTY

  • L'impossible posture des ateliers d'écriture : pédagogie sauvage ou militantisme littéraire ?  extrait
    Stéphanie FOUQUET

                
Expliciter pourquoi ?

  • Un enseignement plus explicite  Lire
    Jacques BERNARDIN

  • Expliciter oui, mais   extrait
    Odette BASSIS
               
  • La démarche des allumettes  extrait
    Henri BASSIS

  • Disputatio  extrait
    Jean-Louis CORDONNIER

Expliciter qui ? quoi ? comment ?

  • Du permis de chasser à l'ordinaire de la classe : expliquer ou expliciter ?   extrait
    Patrick RAYMOND

  • Quand il ne se passe rien... on enseigne quand même !   extrait
    Jean-Jacques VIDAL

  • Une pratique argumentative  extrait
    Christine PASSERIEUX, Jean-Louis KORZEN

  • Mettre cartes sur table  extrait
    Yves BEAL, Frédérique MAIAUX

  • Permettre aux élèves d'expliciter les contenus qu'ils ont travaillés   extrait
    Patrick RAYMOND

            
Disparitions

  •  Gaston MIALARET

  •  François FAUCHER

Questionnaire

  •  À propos de Dialogue

Café Pédagogique - Expresso du (11 mai 2016)
Enseignement explicite : voilà une formule maintenant inscrite en lettres d'or au fronton de l'éducation nationale depuis qu'elle est entrée dans le référentiel de l'éducation prioritaire et qu'elle est présentée comme le remède à l'échec scolaire. Pourtant elle a une histoire. Et le dernier numéro de la revue Dialogue du GFEN se permet de l'interroger.

Voilà un numéro historique. Car le détournement de "l'enseignement explicite" par un courant pédagogique venu du Québec fait sortir un peu la revue de ses gonds. Ce qui nous vaut de nombreux excellents articles.

Ainsi il revient à Jacques Bernardin de définir ce qu'est un enseignement explicite pour le GFEN. "Une pédagogie active telle que nous l'entendons soucieuse de dévoiler le dessous des cartes du travail intellectuel, rompt avec l'implicite qui concourt à perpétuer les inégalités mais aussi avec "l'instruction directe" qui met l'apprenant sous coupe réglée du maitre à penser".

Le numéro propose également un bel article d'Odette Bassis sur l'enseignement explicite comme démarche "d'auto socio construction du savoir".

Et comme dans chaque numéro de Dialogue, le thème du numéro est décliné dans les disciplines. Henri Bassis propose "la démarche des allumettes" en géométrie. Catherine Tauveron critique la pratique de l'explicitation des mots difficiles. Josette Marty évoque le "déjà là" des langues etc. Un numéro "collector"...

Lire


Dans la même rubrique

Lire aussi...