Journée internationale de la non-violence, le 2 octobre



Journée internationale de l'ONU
pour la paix et la non-violence

Jeudi 2 octobre 2014



Dans le cadre de cette journée,
Yves Béal, membre du GFEN
nous présente les actions menées
sur l'agglomération grenobloise.

J'ai accepté à la demande des Collectifs "Marche Blanche Echirolles" et "Villeneuve Debout", de contribuer à la Journée mondiale de la non-violence qui prend un caractère tout particulier pour l'agglomération grenobloise, puisque c'est le 2ème anniversaire de la grande Marche Blanche suite à l'assassinat de Kevin et Sofiane, jeunes échirollois de la Villeneuve d'Echirolles, par d'autres jeunes du quartier voisin, celui de la Villeneuve de Grenoble, un quartier stigmatisé en 2010 par le "fameux" discours de Grenoble de Sarkozy). 

De fil en aiguille, d'une action engagée sur un plan professionnel, c'est devenu un acte citoyen. Et le micro atelier d'écriture "Si on sème dans nos vies", petit dispositif visant à faire écrire tout le monde à partir de 6 ans... prend des proportions que je n'avais pas imaginées.

En effet, lancé au départ comme un défi à des profs du lycée professionnel Thomas Edison (présents lors d'une réunion) de faire écrire tout leur établissement (élèves, profs, administration, agents) en arrêtant tout quel que soit l'endroit où l'on se trouve, pendant 30 minutes... le défi, non seulement a été relevé par le lycée mais aussi par d'autres écoles ou collèges, sans parler des classes isolées, des associations, mjc, clubs de retraités, centres d'hébergement d'urgence, centres sociaux, centre hospitalier, etc... à ce jour, nous en sommes à près de 4000 participants, d'Echirolles à Haïti, des Vosges à la Haute-Garonne en passant par le Rhône, l'Ain et les Pyrénées Orientales... mais pourquoi pas le Doubs, la Gironde, les Bouches-du Rhône, le Morbihan, l'Eure et Loir ou l"Ile de France... 

Vous allez me dire : mais que vont devenir ces textes ? D'abord un énorme recueil remis dans quelques semaines officiellement aux deux familles, mais également à la manière de la grande action nationale lancée par notre amie Joëlle Gonthier "La Grande Lessive", ils seront accrochés sur un fil reliant les deux quartiers Villeneuve de Grenoble et d'Echirolles (environ 3 kilomètres), ils apparaîtront sur les sites de toutesles villes de l'agglomération grenobloise qui soutiennent toutes l'initiative, tout comme d'ailleurs les instances départementales et académiques de l'éducation nationale et bien sûr le Ministre.

Les copains du GFEN Isère et Rhône-Alpes sont bien sûr mobilisés... mais ça fait toujours quelque chose de voir grandir une idée, une action, de se sentir soutenus par d'autres, partiout, en France et au-delà. Vous pouvez donc décider d'engager ces 30 minutes d'écriture dans vos classes, votre groupe local, vos associations... et relayer à votre tour dans vos réseaux.

Dans la journée du 2 octobre, sur l'agglomération grenobloise, outre l'atelier d'écriture, de nombreuses classes sortiront quelques minutes avant l'heure pour chanter soit la chanson de Calogero "Un jour au mauvais endroit" soit une autre chanson de paix, de fraternité, de respect de la vie..., d'autres auront fabriqué en origami des colombes de la paix qu'elles accrocheront aux arbres de leur quartier, d'autres inventent leur propre façon de marquer cette journée...

au cours de la journée, 35 artistes offriront leur journée de travail et leurs spectacles dans 15 lieux différents.
Le soir, de 18h à 21h, un grand rassemblement aura lieu (entre 500 et 1000 personnes attendues) dans le lycée Marie Curie d'Echirolles sous le magnifique olivier qui a poussé sous la verrière au milieu du grand espace collectif. Là, les enfants qui ont commencé hier avec moi un atelier d'écriture non-violence que j'ai intitulé "Nos mains sont des oiseaux" (CM2 d'un côté et 1ère de l'autre) ouvriront la soirée accompagnés par Les Passeurs, puis viendra une chorale avnt une heure de témoignages de jeunes sur des projets "vivre ensemble" en cours ; ensuite avec les Passeurs, nous donnerons un extrait de notre spectacle "innombrable famille" avant de terminer par des échanges autour d'un buffet.
Une urne sera installée pour récolter les poèmes de tous ceux de l'agglomération qui auront décidé de "voter non-violence".

Afin de poursuivre la réflexion, le GFEN Rhône-Alpes a invité Michel Neumayer pour une journée sur la Culture de paix  en décembre prochain.

je vous joins le dispositif d'écriture, mais si vous le mettez en oeuvre ou si vous le diffusez à votre tour, merci de demander que la structure se signale auprès de moi (nom de l'établissement, commune, nombre de participants concernés). Merci de m'avoir lu jusqu'au bout et d'un signe de votre part. bien à vous, Yves

Yves Béal, auteur en résidence sur la ville d'Echirolles, formateur, animateur d'ateliers d'écriture
Secteur Ecriture du GFEN, Collectif d'artistes Un euro ne fait pas le printemps, Revue Soleils & Cendre