Les activités du groupe Provence

Sur le fond de notre projet annuel

Notre ambition est de mieux éclairer ce qui caractérise l'Éducation Nouvelle, la différencie ou la rapproche d'autres mouvements pédagogiques « alternatifs ». Notre projet pour l'année 2019-2020 est d'explorer les différentes dimensions à l'œuvre, par un questionnement d'expériences s'appuyant sur plusieurs parcours en Éducation nouvelle.

    • À chaque fois, nous serons accompagnés par un (ou plusieurs) porteur(s) d'Éducation nouvelle : un membre de notre groupe et un (ou plusieurs) auteur(s) de référence.
    • Nous travaillerons à partir d'une expérience singulière mais aussi de textes qui disent où sont nos ruptures en éducation et formation, qu'elles concernent l'école, la formation des professionnels, le travail social, le travail de culture et de création, le travail avec des publics précarisés, etc.
    • Nous évoquerons notamment (liste non close) le rôle du langage, la place de la conceptualisation, les notions de situation problème et de coopération, les pratiques de création, la notion d'accueil, la question du travail, l'importance de l'écriture ...
    • Dans la réaffirmation de nos engagements, nous veillerons, à chaque fois, à tisser des coopérations avec d'autres associations qui partagent nos combats.
Parcours d'éducation nouvelle
Quatre RDV sont prévus sur l'année : à chaque fois un (ou plusieurs) porteur(s) d'Éducation nouvelle nous feront vivre un atelier et nous donneront un (ou plusieurs) textes(s) de référence. À chaque fois nous nous interrogerons sur nos ruptures en éducation et formation, qu'elles concernent l'école, la formation des professionnels, le travail social, le travail de culture et de création, le travail avec des publics précarisés, etc.

  • 13 juin 2020 : Bilan de l'année

  • "Le triomphe par la ratage même"
    Samedi 4 avril 2020, 9h30 – 16h30, 39, rue Paradis, 13001 –  dans les locaux d' ACT (Approches cultures territoires)
    Pourquoi l'accent sur la création à l'école et ailleurs ? Pourquoi en Éducation nouvelle ménager une place privilégiée « pour toutes et tous » à cet entrée dans le patrimoine humain ? Un atelier « tous capables » et  bien plus dans les parages de Henri Michaux
    Plus d'infos bientôt sur gfenprovence.fr 
    PAF : 10 €

  • "Aux origines de l'Éducation nouvelle" Rdv « Films documentaires »
    Mardi 3 mars 2020, 18h30 à 21h30 (film + discussion), dans les locaux de ACT, 39, rue Paradis, 13001 Marseille (une association partenaire - approches.fr)
    Replonger dans des archives filmiques qui retracent l'histoire de ce mouvement de recherche, d'idées et de transformation sociale qui se nomme Éducation nouvelle. Une débat entre nous suivra la projection.
    C'est un premier pas vers les manifestations internationales qui se dérouleront en 2021 pour fêter notre anniversaire aux côtés des autres mouvements proches Freinet, Cemea, etc. et envisager ensemble la pertinence d'avenir de nos propositions pour l'école et la société.
    Entrée gratuite
    Petite collation autogérée à prévoir.
  • « Comprendre le système monde »
    Samedi
    1er février 2020 Centre de loisirs Les Espillières 13400 Aubagne
    accueil 9h00 – début des travaux 9h30 – fin 17h00 (Repas partagé pris sur place)
    PAF : 10 € (on peut adhérer et ré-adhérer sur place pour soutenir notre association)

    Écrire pour penser... Troisième RDV du cycle « Parcours d'Education nouvelle » proposé par Betty Laborel et Michel Neumayer.
    La notion de système nous est aujourd'hui plutôt familière : la réflexion sur le devenir de la planète tant des points de vue écologique qu'économique et culturel est dans les esprits. Nous sentons bien que les choses sont liées et que nous ne pouvons plus les aborder de manière séparée, que ce soit en pédagogie ou ailleurs.
    Cette pédagogie de la « complexité » ne va pas de soi dans un monde qui a du mal à penser les liens entre les choses ! Nous devons nous interroger comment la faire exister dans nos classes, groupes, lieux de travail et la transmettre comme objet de savoir face aux défis qui sont les nôtres aujourd'hui.
    Au cours de la journée, le concept de "système" et l'approche systémique nous les aborderons de manière inattendue par un atelier d'écriture et non par un discours explicatif. Il s'agira d'explorer le fonctionnement d'un lieu marseillais et ensuite d'en construire l'analyse.
    Dans un deuxième temps nous travaillerons donc sur divers textes avant de nous interroger sur les implications pédagogiques de cette pensée « complexe ».
    S'inscrire

  • De l'invisible en pédagogie. La question « des attentes »
    Samedi 23 novembre
    2019, Centre de loisirs Les Espillières 13400 Aubagne
    accueil 9h00 – début des travaux 9h30 – fin 17h00 (Repas partagé pris sur place)
    PAF : 10 € (on peut adhérer et ré-adhérer sur place pour soutenir notre association)

    "Voies du tri social : les exclusions invisibles". Nous vivrons plusieurs mises en situations (ateliers) inspirées des sciences sociales et nous nous interrogerons à travers divers témoignages sur "l'invisible" en pédagogie et ses effets.

     Notre 2ème parcours d'Éducation nouvelle sera consacré à la question du regard que nous portons sur nos publics, qu'ils soient enfants ou adultes. À l'invisible en pédagogie, donc !

    Certes, nous disons "tous capables, tous chercheurs, tous créateurs", mais comment cela se passe concrètement ? Quel impact notre conviction d'éducabilité a-t-il ou non sur les dispositifs que nous mettons en place ? Quand ce postulat n'est pas présent, quand les dossiers scolaires au prétexte d'informer et prévenir classent au contraire et hiérarchisent, quand les filières de fait resurgissent, quand les cartes scolaires les entérinent, l'École organise le "deux poids, deux mesures" ! Comment y résister ? Pourquoi travailler contre les évidences 

    Nous ferons aussi un retour sur la Biennale de l'Éducation Nouvelle à laquelle nous avons été plusieurs à participer les 28-31 octobre derniers à Poitiers aux côtés de plusieurs associations nationales (CEMEA, ICEM, CRAP) et internationales (FICEMEA, FIMEM, FESPI).

    Merci de vous inscrire par mel

     

  • "Discours magistral, pédagogie descendante... ou mise en situation, construction et coopération ?"
    Samedi 12 octobre 2019,  Centre de loisirs Les Espillières 13400 Aubagne
     accueil 9h00 – début des travaux 9h30 – fin 17h00 (Repas partagé pris sur place)
    PAF : 10 € (on peut adhérer et ré-adhérer sur place pour soutenir notre association) 

    Notre 1er "Parcours en éducation nouvelle" commencera par une mise en situation, un défi à relever suivi d'un temps de construction de savoir". Notre parti pris : on apprend parce qu'on fait et parce qu'ensuite on théorise, on schématise, on abstrait, on cherche ensemble, on conceptualise  ! Un type de pratique d'éducation nouvelle à mettre en place à l'école, au lycée, en formation d'adultes, dans le travail social : ce n'est pas l'objet sur lequel on travaille qui compte que la démarche.

Interventions
  • Le GFEN participe à la Biennale « Histoires Mémoires » organisée par ACT (approches.fr) et interviendra en novembre et décembre. (La Biennale proposera un cycle de conférences, des animations, des ateliers de création, liées aux questions de l'accueil, des mémoires et des migrations, s etc.) Le programme complet de la Biennale

    - Toulon, vendredi 29 novembre 2019, 18h30

    Autour d'exils, de voyages, d'errances contemporaines, deux associations croisent leurs chemins : Filigranes, une revue d'écriture (Carnoux en Provence), le Théâtre de la Gargouille, une troupe amateur (Toulon). Lecture de textes publiés par la revue puis présentation d'une pièce inspirée de Laurent Gaudé. La manifestation sera suivie d'un débat « Imaginaire et questions chaudes d'hier et d'aujourd'hui.

    Contact : association KAIRÉFILIGRANES  – Pas de réservation – Une participation aux frais est souhaitée : à partir de 5 €


    - Samedi 7 décembre 2019, 9h–17h, ACT, 39 rue Paradis, 13001 Marseille 
    « Asmara, ville rêvée, ville niée » (atelier d'écriture)

    Structures organisatrices : GFEN Provence / ACT création (Biennale "Sociétés migrantes" - approches.fr)

    Parcourir et écrire les villes entre colonialisme et postcolonialisme. À partir d'un regard sur la présence italienne dans la Corne de l'Afrique à la période coloniale, nous explorerons, à partir de photos et à travers l'écriture de création, les liens entre la superposition de couches de temps et de cultures et les rapports de domination. (Anna Proto-Pisani, Michel Neumayer).

    Une participation aux frais (GFEN) est souhaitée : à partir de 5 euros. On s'inscrit par ACT ici ou au GFEN Provence

  • "La non-violence un équipement de vie" : conférence-débat avec Jean-François Bernardini (I Muvrini)
    Jeudi 28 novembre
    2019, 19h, Cinema Le Pagnol, Aubagne

    En partenariat avec POUCE LA PAIX. Inscription : josettefontaine@gmail.com


À qui nous adressons-nous  tout particulièrement ? 

Nous nous adressons certes...  
... aux enseignants débutants et/ou chevronnés, aux étudiants de l'ESPE, aux travailleurs sociaux des maisons de quartier et centres sociaux...
... mais plus largement à tous les acteurs qui luttent pour des pratiques citoyennes dans le domaine de l'éducation et de la culture. 
... et si nous affirmons « tous capables » c'est que nous sommes convaincus des immenses richesses de toutes les personnes, quelque éducation, culture, langue qu'elles portent...


 

Chaque séance est ouverte à tous : étudiants, enseignants, travailleurs sociaux, citoyens.
Une participation aux frais est demandée.

Plus d'infos au fil du temps sur gfenprovence.fr

S'inscrire aux journées du GFEN Provence : http://gfenprovence.fr/qui-somme-nous/contact/




Dans la même rubrique

Lire aussi...

Renseignements

Michel NEUMAYER
1 allée de la Sainte Baume
13470 CARNOUX EN PROVENCE
04 42 73 76 04 ou om.neumayer@free.fr

www.gfenprovence.fr
Facebook : gfenprovence
www.ecriture-partagee.com