Programme detaille des assises (2011)

RETOUR Actu juin


ASSISES NATIONALES POUR UNE AUTRE ÉDUCATION


Mardi 5 juillet  

Éduquer, un pari optimiste sur l'humain : Tous capables !

Contre les théories fatalistes et les renoncements, 

(re)découvrir ses pouvoirs de penser et d'agir. 

8h30 à 9h : accueil

9h à 9h30 : ouverture

Mairie d'Aubagne, Conseil Général des Bouches-du-Rhône et Conseil Régional PACA.

Patrick Arnoux (Premier adjoint à Mairie d'Aubagne)

Jean-Marc Coppola (Vice-Président du Conseil Régional PACA, délégué aux lycées, au Patrimoine et aux investissements régionaux)

Jeannine Écochard (Vice-Présidente du Conseil Général des Bouches-du-Rhône, en charge de l'Éducation)

Magali Giovannangeli (Présidente de la Communauté d'Agglomération du Pays d'Aubagne et de l'Etoile)


9h30 à 10h15 : 

Quels freins à la démocratisation ?

Des choix politiques à leur justification idéologique : la diversité des « talents » et « aptitudes » ...

Introduction par Jacques BERNARDIN, président du GFEN

 

Ateliers de création / projets défis / démarches de construction de savoirs

10h30 à 13h00 : Atelier 1

  • Y a-t-il un âge pour apprendre à penser (de la maternelle à la SEGPA : les ateliers philo...) - GFEN et Aubagne/Pôle Enfance
A partir de pratiques d'ateliers de philo dans des classes et des lieux d'animation, mieux comprendre les enjeux pour oser s'y risquer
  • Rapport au savoir : du constat à la transformation *
Qu'est-ce qui caractérise le rapport des élèves à l'école, au savoir et pourrait expliquer leurs attitudes, leurs façons d'être et de faire en matière d'apprentissage dans et hors la classe ? Quels éléments pédagogiques permettent de le faire évoluer ? (appui sur expériences)
  • L'atelier d'écriture et de création au service de l'émancipation*
"L'atelier d'écriture par les situations qu'il propose permet aux enfants, aux adultes, de saisir à pleines mains  le fait qu'écrire est à la portée de tous pour peu que l'on mette les mots en chantier..."
A partir du vécu d'un atelier poésie, dégager des outils et des pistes de travail pour permettre l'écriture de tous.
  • L'activité de l'apprenant, observation et analyse*

A partir d'un film réalisé en classe de LE, s'offrir le luxe de pouvoir observer ce que l'enseignant ordinaire, engagé dans l'action concrète et quotidienne sur le terrain, ne peut pas percevoir aisément. A partir de là, une interrogation sur la situation d'apprentissage.
 

  • Le rôle des attentes dans la construction de l'image de soi *

Appropriation des travaux des psychologues américains Rosenthal et Jacobson sur le phénomène des prophéties auto réalisatrices. - Le traitement différentiel des élèves selon les attentes des enseignants, des éducateurs...

  • «Attention aux enfants» les orphelins de la Shoah de Montmorency (regards sur un documentaire)*
Démarche d'exploration : Le Renouveau
A partir d'extraits de deux films, de textes, écouter la voix des anciens jeunes ayant participé à la communauté éducative du Renouveau ; Découvrir le testament pédagogique de Claude François-Unger.
Pour croiser ces éléments avec le travail d'historienne de Katy Hazan.
Mettre en regard un pan d'histoire de l'Éducation Nouvelle (1940) et l'actualité de notre mouvement dans le contexte politique et  sociétal de 2011.
  • Rythmes de vie des enfants et réussite scolaire (démarche sosie) - GFEN et Aubagne/Pôle Enfance
Impacts des décisions ministérielles sur l'action d'une Collectivité territoriale. Un atelier "Sosie", pour envisager le rôle spécifique d'une ville et des acteurs locaux, confrontés à la réorganisation annoncée des rythmes scolaires.

13h00 : Repas (plateau repas)

14h30 à 15h15 : 

L'école démocratique. Vers un renoncement politique ?

Intervention de Choukri BEN AYED , Université de Limoges

15h30 à 17h30 : Atelier 2

  • Bâtir un Projet Éducatif Local - Aubagne/Pôle Enfance
A partir d'un jeu intitulé « PEL'UDIK », des acteurs éducatifs se familiarisent avec la démarche d'élaboration d'un projet éducatif local (PEL) à l'échelle d'un territoire. Une fois leur PEL réalisé, les groupes participants synthétisent leurs travaux et formulent les problématiques qui leur paraissent essentielles. Un exercice qui a vocation à l'élargissement et à l'appropriation par le plus grand nombre de la question éducative. (un jeu « très sérieux et néanmoins ludique) créé par des praticiens de la ville d'Aubagne, membre du réseau des villes éducatrices).
  • Pour une école non excluante : des représentations divergentes à la coopération - ATD Quart Monde
Nous nous interrogerons dans cet atelier sur les facteurs qui peuvent permettre une meilleure  participation à la vie de l'école de la part des parents en situation de pauvreté et une meilleure réussite de leurs enfants. Nous nous appuierons sur l'expérience des participants et sur celle de Régis Félix, qui nous parlera de son travail de principal dans un collège ordinaire.
  • Familles : la transformation des modes de socialisation *
  • Genève (GREN) - Haïti (GHEN) : Une naissance dans l'Éducation Nouvelle là-bas dans la vallée de l'Artibonite... - Lien International d'Éducation  nouvelle
Naissance d'un groupe d'éducation nouvelle 
Par quel processus le GREN en collaboration avec le LIEN est-il entré dans une relation de construction du groupe haïtien d'éducation nouvelle. Un modèle ? L'atelier cherchera à repérer les éléments déclencheurs de cette création susceptible d'être transférable.
Nous rechercherons dans l'atelier, à partir d'un témoignage s'appuyant sur des films et des documents, les aspects, les événements, les ingrédients qui ont pu favoriser la création du Groupe Haïtien d'Éducation Nouvelle. Avec cette question en tête, essentielle pour le mouvement international de l'Éducation nouvelle comme pour nos propres mouvements nationaux  : Y a-t-il eu en Haïti, des étincelles, des éléments moteurs pouvant être susceptibles de favoriser partout de telles naissances ? 
  • Histoire, mémoires et immigrations : une chance pour l'éducation - ACT Marseille

L'immigration est-elle un sujet en soi, un objet d'étude pour élèves et éducateurs ? Un fait central qui traverse l'histoire sociale, économique et politique de nos pays, riches ou pauvres ? Une opportunité pour faire classe et faire société ?

A partir de textes et d'extraits documentaires, nous interrogerons en quoi les mémoires et parcours individuels disent l'histoire savante et l'histoire des petites gens. En quoi ces mémoires et cettte histoire nous parle de nous tous.

  • Réinventer la démocratie *

A une époque où le nouveau pouvoir, celui des réseaux économiques et financiers, transforme les valeurs démocratiques. Réinventer la démocratie " exige de faire un inventaire de ce qu'est la démocratie et de ses dysfonctionnements... (controverse). A l'appui de textes  anciens et actuels)  nous avons à faire cet inventaire avant d'écrire le manifeste d'une démocratie telle que l'imagine les peuples.''

  • Les langues se délient : l'apport des parents - Enseignants et Éducateurs pour une Culture de paix (Aubagne)

"Quand l'école invite les parents de la Maternelle à venir partager leur langue et leur culture avec les enfants, à quelles réflexions chacun est-il amené ?

 

18h à 19h45 :

Quelles orientations pour une autre éducation ?

Débat avec ATD Quart Monde et des partis politiques 


- Françoise ALAMARTINE  (Secrétaire Nationale Adjointe - Europe Écologie Les Verts)

- Patrick ARNOUX (Premier adjoint Mairie d'Aubagne - PS)

- Miranda CIRASARO (membre du secrétariat du réseau école du PCF et responsable école pour la fédération des Bouches-du-Rhône)

- Magali ESCOT (membre du bureau national du PG - commission éducation)

- Régis FELIX (Secrétariat Ecole - ATD Quart Monde)


19h45 : Rafraîchissement et repas (buffet)

 

Mercredi 6 juillet   

Pour une conception forte du savoir et de la culture : un enjeu de démocratie

Transmettre l'héritage du passé, certes... mais dans la vigueur de ses audaces et de ses « hérésies » pour transformer le rapport au savoir et aux œuvres, pour initier à une culture vivante, pour inscrire chacun dans une aventure humaine émancipatrice.

 

9h00 à 10h00 : 

Du Plan Langevin-Wallon à aujourd'hui :

 sens et usages sociaux de la notion d'aptitude

Intervention de Jean-Yves ROCHEX, Université Paris 8


10h00 à 13h00 : Ateliers 3    Quelle conception des savoirs ?

  • L'invention de la numération *

  • L'invention de l'écriture *
Quelles ruptures historiques ont jalonné la mise au point  de notre système graphique ? Comment les élèves peuvent-ils être amenés à en saisir l'essence ?... Au-delà, quels déplacements exige et provoque l'accès à la culture écrite ?
  • Du développement durable au développement solidaire *
Trois groupes de travail, sur trois situations de crise, à partir de documents fournis (Xinthia en Vendée ; Haïti ; Japon). Mise en commun et recherche des questions clé qui émergent d'une analyse des trois situations.
  • L'impact des images, des photos dans nos désirs de savoir *
La photo absente
En quoi notre attachement à une
Culture de paix transforme-t-il notre vision du savoir et de la transmission ? Comment réagir quand les enfants arrivent à l'école, les yeux rougis d'avoir passé une bonne partie de la nuit à subir des images de guerre qui ne leur étaient pas destinées ? Dans cet atelier, on explorera en quoi notre rapport aux images pourrait devenir critique, c'est-à-dire distancié par rapport aux émotions.
  • "Des boules qui rendent maboul : attention à la chute !"  *
Comment et pourquoi ça tombe ? Questionner les fausses évidences et construire des explications performantes, en revisitant les intuitions de Galilée sur la chute des corps. Un atelier pour mieux comprendre le fonctionnement de la physique et s'interroger sur son enseignement (extrait d'une démarche testée en classe de 2de sur la physique des mouvements).
  • Amélioration de textes : le sens à construire pour « corriger la langue » *
La correction, cette entreprise titanesque dans laquelle les enseignants s'épuisent, tels Sysiphe poussant un éternel rocher qui retombe aussitôt, ne produit qu'irritation et insatisfaction.
Une alternative qui permet aux apprenants de se construire des repères et des orientations pour qu'ils procèdent, eux-mêmes, à l'amélioration de leurs productions.
  • Culture technique, la part des mères *
Interroger ce qui est déjà là à l'entrée de l'école.
Comment se transmet le geste et se construisent les bases d'une technique dès la petite enfance ? Quels enjeux dans le mode initial de transmission pour les apprentissages ?

13h00 : Repas (plateau repas)

14h30 à 17h00 : Ateliers 4   Les enjeux de la transmission

  • Parler du travail autrement : cultiver la reconnaissance *
Comment redonner du sens à la valeur "travail", réintroduire "l'homme producteur'' dans notre paysage mental ? Parler du travail, ce n'est pas seulement en évoquer les dimensions économique, technique, industrielle ou commerciale, c'est aussi envisager le fonctionnement des collectifs et la place des individus au cœur de situations complexes.
  • Travailler avec l'imaginaire aujourd'hui *
Aujourd'hui il est utile de distinguer entre représentation et imaginaire ; imaginaire et inconscient.
Du côté de l'enfant, ce  qui est de l'ordre du rapport à la maîtrise ne peut s'envisager sans le rapport à la non-maître. En explorant les travaux sur l'imaginaire, on peut ouvrir des pistes utiles aux questions de transmission.
Apport du Secteur Écriture et poésie
  • Calligrammes : articuler le linguistique et le culturel *
Une découverte et exploration d'un genre poétique, pour produire soi-même des calligrammes en espagnol.
L'articulation du linguistique et du culturel.
  • Les consignes : ce qui mobilise sur l'activité *
 « Il faut travailler les consignes pour mettre les élèves en activité » : une préoccupation récurrente qui amène à interroger la pertinence et l'efficacité des consignes proposées, la question de leur formulation - langue, gestuelle...-, les différents types de consignes- ouvertes, fermées-, le respect de la consigne, etc.
Une réflexion, à partir de consignes diverses, sur les éléments favorables à l'activité des élèves et ceux qui la limitent.
  • L'accompagnement dans le métier : vidéos et entretiens croisés - Institut français de l'éducation (ex-INRP)
A partir d'extraits vidéos présentant des situations réelles de classe et des entretiens menés avec des débutants et des chevronnés visionnant ces extraits, on tentera de cerner quelques enjeux pour la formation des débutants, non pas à partir de prescriptions, fussent-elles didactiques, mais à partir de leur vécu et de leur activité réelle, et des compromis que les débutants sont amenés à réaliser en cours d'action. On tentera notamment de démêler les « problèmes de métier » auxquels les débutants sont confrontés, et les dilemmes professionnels que doivent affronter les enseignants au quotidien en tenant de  « bien faire leur travail », malgré tout...
  • Une autre approche de la formation des professeurs de technologie *
Face aux coupes drastiques imposées à la formation continue des enseignants, l'Inspection Générale initie une approche nouvelle de la formation sous la forme d'un ouvrage numérique intégrant les concepts liés aux nouveaux programmes et des démarches pédagogiques impliquant réellement les élèves. Présentation de la genèse du projet, sa réalisation, les contenus proposés, les fonctionnalités de l'outil.

 

17h15 à 18h00 :  intervention filmée de Yves CLOT « Soigner  le métier »

18h00 à 19h30 :  

Quels leviers pour transformer ?

Débat avec la FCPE et des syndicats


- Jean-Jacques HAZAN (Président de la FCPE - à confirmer)

- Roland HUBERT, Sandrine CHARRIER (Secrétaires nationaux - SNES)

- Sébastien SIHR ou Marianne BABY (Secrétaire national  SNUipp - à confirmer)

- Angelko SVRDLIN (Secrétaire régional - SNEP)


19h45 : Rafraîchissement et repas (buffet)

 21h30 : Visite du vieil Aubagne 

Jeudi 7 juillet  

 La formation, clé du changement :

Quels défis à relever pour une autre éducation ?

 

9h à 10h30 : Quels défis à relever aujourd'hui pour une autre éducation ?

travail en atelier

10h45 à 11h45 : "Une école. Des élèves"

film de Rebecca HOUZEL pour le  SNUIPP

11h45 à 12h30 : débat en présence de Rebecca HOUZEL

12h30 à 13h00 : Intervention de clôture 

13h00  : Rafraîchissement et repas (sac pique-nique)



Dans la même rubrique

Lire aussi...