Séminaire du Collège international de philosophie : "L'enseignement de la philosophie en tensions: quels dilemmes de métier ?"

College de philosophie

Séminaire du Collège international de philosophie

L'enseignement de la philosophie en tensions : quels dilemmes de métier ?


La pratique d'enseignement est très souvent le point aveugle des discours des professeurs de philosophie, comme si l'objet du discours se suffisait à lui-même, au risque de faire écran à ce qu'il cherche à saisir. On ne sait pas ce que font les professeurs de philosophie dans leurs cours. C'est pourquoi le séminaire cherchera à dégager les formes et les dynamiques de l'enseignement en dessinant les contours d'un Observatoire de la pratique enseignante en philosophie. Son objectif sera tout d'abord de rendre visible l'expérience, les pratiques et l'activité des enseignants. Il cherchera à élaborer conceptuellement et pratiquement les tensions que traversent les enseignants, dans leur positionnement théorique et surtout pratiques face aux élèves, ou avec eux. À quels dilemmes sont confrontés les enseignants dans leurs choix, des plus massifs aux plus subtils et fugaces ? Ces dilemmes sont-ils personnels ou génériques ? L'hypothèse du séminaire sera d'observer la manière dont les enseignants formulent ces dilemmes, afin de dégager les composantes d'une culture de métier qui « réunit » ceux qui ont coutume d'être en désaccord sur tout à propos du métier, articulant ainsi les genres professionnels et les styles que certains enseignants construisent en singularisant leurs pratiques, en innovant ou expérimentant.
Le séminaire sera ouvert aux personnes souhaitant questionner et réfléchir l'enseignement de la philosophie. Il prendra la forme d'une réflexion collective, co-construite. Il se divisera géographiquement : à Montpellier centré sur les pratiques d'enseignement de la philosophie ; à Paris en abordant les pratiques sous l'angle plus particulier de la formation. En effet, la formation constitue un champ de résonance des pratiques et de leurs enjeux, qui permet de formaliser les points de tension de la pratique, et d'interroger les leviers de leur évolution. Il explorera ce semestre des histoires collectives de formation, afin de contribuer à décrire un paysage de la formation et à explorer des imaginaires formatifs.

Intervenants :

à Montpellier :
  • Mardi 7 avril, Samedi 18 avril et Samedi 6 juin : Rémy David, Lucie Chanu, Nicole Grataloup, Michel Tozzi.

à Paris :
  • Samedi 7 mars : Sébastien Charbonnier : Revue bibliographique commentée des ouvrages collectifs sur l'enseignement de la philosophie : comment s'orienter parmi les outils construits par les pairs depuis trente ans ?

  • Samedi 21 mars : Nicole Grataloup et Jean-Charles Royer : Inventer et développer l'expérimentation collective : les démarches formatives du secteur philosophie du Groupe français d'éducation nouvelle (GFEN) : quel bilan de trente ans de coformation au secteur philosophie ?

  • Samedi 16 mai : Geneviève Guilpain et Thérèse Moro : L'expérience de formation recherche menée avec des enseignants de philosophie dans le cadre théorique de la clinique de l'activité développé au CNAM par Yves Clot : témoignage et réflexion d'enseignants ayant participé à cette recherche.

  • Samedi 13 juin : « Enseigner la philosophie autrement » : un collectif innovant est-il possible ? Brève histoire d'une aventure. Quelles conceptions et quelles modalités formatives a proposé le collectif « Enseigner la philosophie autrement », entre 2013 et 2017 ?

Dans la même rubrique

Lire aussi...